Innovation, Risque et Entrepreneuriat

Monique Forestier, Kachoong (21), The Northern Group, Mount Arapiles, Victoria, Australia.

Monique Forestier, Kachoong (21), The Northern Group, Mount Arapiles, Victoria, Australia.

L’omniprésence du numérique dans tous les domaines créé une ouverture exceptionnelle pour les esprits agiles. Certains économistes expliquent la soit disante crise par un manque d’innovation! De mon point de vue notre période se caractérise par une capacité d’innovation sans limite. Il suffit de s’arreter, contempler un business revenir sur les besoins utilisateurs, réfléchir aux données produites ou adjacentes et vous allez produire au moins une dizaine d’idées nouvelles pour réinventer le business.

Quant à l’implémentation de ces idées vous avez pléthores de blocs technologiques déjà développés en mode open source ou propriétaire. Il faut juste, un bon réseau d’accès.

L’innovation c’est facile, n’ayez pas peur!

Où est donc le problème de l’innovation ? Il est justement dans cette facilité apparente. La survalorisation de l’idée, l’incapacité de nos jours à présentir l’innovation qui va générer un business model rentable. Personne aujourd’hui est en position de prédire l’innovation qui va être un succès. Le résultat, face à cette multiplicité des possibles, les entrepreneurs se convainquent intérieurement sur une seule idée et se focalisent dessus comme tous les bons manuels le préconisent. Ils investissent donc massivement dans les développements de cette idée. Ils arrivent après 18 à 24 mois sur le marché et découvrent que la grande idée n’est malheureusement pas comprise par le client qui reste malgré tout dans le business, l’arbitre ultime.

La vision d’Hépahïstos les forges de l’innovation est que nous sommes dans une période merveilleuse pour les innovateurs car tous les business sont à reprendre grace au numérique. Pour tous les business il y a pléthore de solutions nouvelles, malheureusement dans cette multitude de solutions, elles ne généreront pas toutes des business rentables. La vision fondamentale d’Héphaïstos est qu’innover est facile et que c’est fondamentalement une gestion de risque.

Face au risque il faut 3 choses : l’évaluer, le réduire et un entrepreneur pour le prendre et le gérer. L’entrepreneur a ainsi le rôle majeur dans l’innovation et Héphaïstos qui accompagne l’entrepreneur dans son processus d’innovation fait très attention à ne pas se placer dans la position du sachant. Il faut reconnaitre que plus personne ne sait comment vont évoluer les business et que tout se ramène aujourd’hui à une gestion de risque.

Dans cette période d’incertitude Héphaïstos concentre ses efforts sur deux points :

  • la connaissance des business models et des nouvelles technologies qui sont expérimentés. Cette connaissance nous aide à challenger l’entrepreneur dans une analyse stratégique techno business. L’objectif est d’aider l’entrepreneur à évaluer son risque dans toutes les dimensions. La prise de décision restant son apanage
  • La réduction du risque innovation par du sourcing technologique sur toute l’europe pour tester rapidement (3–6 mois) l’innovation sur le marché réel.

En effet l’innovation étant la période la plus risquée dans la vie de l’entreprise on ne peut pas commencer par investir dans les coûts de plus en plus important du développement technologique qui devient de plus en plus complexe. Il est donc important de tester ses hypothèses de business avant cet investissement. Héphaïstos propose donc de faire le sourcing de blocs technologiques pour créer rpidement (3 à 6 mois) un Minimal Viable Product (MVP) que l’on va mettre sur le marché pour tester l’idée de business. Comme l’on est dans l’innovation il faut accepter le droit à l’erreur (sinon ce n’est pas de l’innovation) et Héphaïstos propose un business model de sa contribution en succès fees où l’on ne paye pas l’accès aux technologies si l’on ne vend pas.

Grâce à ces expérimentations, à un moment donné l’entrepreneur a qualifié son marché. Il sait définir les types de clients qui lui achètent son produit service au prix proposé. Il connait donc la taille de son marché. C’est seulement à ce moment précis, qu’Héphaïstos préconise d’investir massivement dans la technologie et la R&D pour créer des barrières à l’entrée technologique contre les “me too” qui pullulent aujourd’hui.

Pour conclure la vision d’Héphaïstos sur l’innovation est qu’il ne faut pas en avoir peur, c’est très facile aujourd’hui avec un peu de connaissance, qu’il n’y a pas de sachant qui peuvent vous dire quelle est la bonne innovatin et que tout se ramène à une gestion de risque. L’entrepreneur est le plus qualifié pour cette gestion de risque car c’est lui qui prend le risque, il ne faut jamais l’oublier. Héphaïstos accompagne l’entrepreneur dans ces analyses et propose une approche pour réduire au maximum ces différents risques.

Si ces approches vous intéressent n’hésitez pas à nous contacter.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <s> <strike> <strong>